Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Justice = Pax - Peace - Paz - Paix - Vrede - Frieden - Shalom - Salam - Mir - Pau - Pokoj - Shanti - Ashkharh...Abenaki OLAKAMIGENOKA Afrikaans VREDE Akan ASOMDWOE Akkadian SALMU Alabama ITTIMOKLA Albanês PAQE Algonquin WAKI IJIWEBISI Alsaciano FRIEDE Amharic SELAM Árabe SALAM Aranese PATZ Armenio ASHKHARH Assamese SHANTI Aymara HACANA Bemba MUTENDEN Basque (Euzkera) BAKEA Bavariano FRIDN Batak PARDAMEAN Belorusso PAKOJ Bengali SHANTI Bhojpuri SHANTI Isaïe 32, 17

older | 1 | .... | 84 | 85 | (Page 86) | 87 | 88 | .... | 104 | newer

    0 0

    Qui crée les Francs?
    La création monétaire: un don gratuit sans intérêts grâce aux progrès techniques, aux machines, ordinateurs, robots, à la productivité...  Surtout pas de dettes par les crédits bancaires, c'est le piège à c... dans lequel le monde entier est tombé. Presque chaque Franc qui circule est une dette, alors qu'on devrait avoir un actif, un franc suisse qui doit appartenir aux Suisses, mais, par un tour de passe-passe subtil, ils ont réussi à nous louer à nous-même nos propres francs. Nous sommes "le Souverain" et on doit louer nos avoirs, un comble! et si on remboursait toutes les dettes, par la rigueur, il n'y aurait plus aucune monnaie qui circulerait, ce qui serait encore pire ! Compris ? Pas facile de comprendre un système si stupide, mais voilà, voilà, ils ont réussi à nous enfumer ! De plus, et en pire, à chaque remboursement, ils détruisent la monnaie, sic, tirée du néant, ex nihilo en latin, retour au néant ! Et hop, eux, ils gagnent le pouvoir et gardent les intérêts sans passer par la case "droits de Seigneuriage" ! Et zou, circulez, trimez, suez, éreintez- vous, il n'y a rien à voir !
    On parle du Franc suisse, le Léman, Farinet, Sels etc, Wir, Reka, Miles, Cumulus, Bitcoin... sont dans l'initiative et ses commentaires et seront protégés par la constitution. Voulez-vous que des sociétés privées gèrent la police ? Des impôts en faveur de privés ? Des lois faites par des sociétés privées ? Les esclaves ne doivent surtout pas comprendre ... qu'ils sont esclaves ! Libérons-nous tous les uns les autres ! Un pour tous, tous pour un ! Votons OUI le 10 juin à la démocratie économique de www.monnaie-pleine.ch

    ci-avant 1650 caractères / 1650 permis par la Chancellerie

    0 0


    Mardi 13 mars 17h15 - 19h15 

    Univ. de Lausanne, Géopolis salle 1628  

    Projection du film "Trading Paradise" 

    en présence du réalisateur Daniel Schweizer


    Le réalisateur Daniel Schweizer s’attaque à un dossier qui pourrait éclabousser la Suisse d’un nouveau scandale: les pratiques des négociants en matières premières. Une grande partie de ce commerce mondial est pilotée par des entreprises installées à Zoug ou Genève, 20 à 30% des matières premières échangées dans le monde le seraient par des sociétés suisses. Elles sont connues pour le peu d’impôts qu’elles y paient et pour leur mépris des politiques environnementales en vigueur dans les pays d’extraction.
    Par une enquête de terrain menée aux quatre coins du monde, TRADING PARADISE révèle les dessous de ces activités, alerte le public et ouvre le débat nécessaire sur la responsabilité éthique de ces entreprises dans le contexte du néo-libéralisme globalisé.

    Dossier pédagogique pour les écoles disponible sur e-media: http://www.e-media.ch/documents/showFile.asp?ID=9168

    https://cineworx.ch/movie/trading-paradise/

    0 0
  • 03/07/18--22:50: Résumé de Martouf
  • Résumé de Martouf

    ... En 1891, le peuple suisse a voté le monopole des billets de banque pour la BNS (qui a été créée pour ça en 1907)

    Avant chaque banque créait ses propres billets de banque.

    Puis avec l'évolution technique, la monnaie scripturale a pris le dessus et ainsi la monnaie la plus utilisée de nos jours à plus de 90% ce sont des "substituts monétaires".

    Ce qui a aussi favorisé cette évolution et là je trouve que c'est un hold-up. C'est l'art 11. LBN qui interdit à la confédération de se financer par la banque nationale.
    Donc c'est une obligation pour l'état de se financer par la création monétaire privée. Par les substituts monétaire des banques commerciales.

    Quand on étudie cette histoire, on a pas vraiment donné ce droit aux banques.. elles se sont arrangées pour l'avoir.. où du moins, c'est sous l'impulsion de Kaspar Viliger que ça a été formalisé.. et après avoir été président de la confédération, Kasapr est devenu président du conseil d'administration d'UBS....
    Coïncidence ou récompense ??

    Le détail de l'histoire de ce genre d'interdiction en France comme en suisse est décrit ici: 

    0 0
  • 03/07/18--22:54: Résumé de Bernard
  • Le véritable enjeu de l’initiative Monnaie Pleine, c’est la démocratie. Car qui crée la monnaie prend le pouvoir.


    Après le Oui au tunnel du Gothard, imaginez-vous le Conseil Fédéral aller quémander un crédit à une banque? Qui aurait alors le pouvoir?
    Quand une nouvelle école a été votée, la commune va demander un crédit pour la construire: qui a le pouvoir? Et pourtant, quelle loi a donné la décision finale au banquier?
    Si vous pensez que la monnaie est un sujet complexe, alors votez Oui Monnaie Pleine.ch parce que le parlement va avoir 2 ans pour expliquer aux citoyens comment le système bancaire doit fonctionner et pour préciser la loi. Et vous pourrez voter à nouveau, avec une meilleure compréhension.
    Qui a le temps de comprendre quand tous, nous travaillons dur pour gagner de l’argent? Alors que cet argent sur nos comptes est créé sans travail par les banques, comme des bons d’achat Cumulus, Reka ou WIR.
    Qui a le pouvoir de changer cela? Nous tous, en votant Oui Monnaie Pleine.ch
    Bien sûr, les banques s’inquiètent et vont jouer sur la peur.
    Pourtant Monnaie Pleine autorise pour la première fois les banques à créer leur propre monnaie privée. Chacun pourra choisir la part de son épargne qu’il place en monnaie privée créée par la banque, pour le rendement, et la part qu’il dépose à la banque en monnaie légale de la BNS, pour garantir sa sécurité.
    Comme les banques suisses vont être les seules à offrir ce choix, elles pourraient bien avoir encore plus de clients extérieurs: c’est du gagnant-gagnant, tout en douceur et en subtilité.
    Les banques vont retrouver sans risque le métier éprouvé des banquiers privés suisses traditionnels.


    0 0
  • 03/07/18--22:59: Résumé de Christian
  • L’initiative populaire proposée aux citoyens suisses vise à mettre en place un système monétaire et financier capable d’éviter (1) les crises du type 2008 dont les conséquences obèrent encore notre avenir (taux d’intérêt négatifs, bulles spéculatives, coûts prohibitifs de sécurisation du système actuel…), (2)l’instabilité chronique de l’économie du fait des instruments de régulation problématiques actuels, (3)l’enrichissement sans cause des banquiers du fait du privilège d’émettre de la monnaie qu’ils se sont octroyés  au cours du temps (90% de la monnaie émise aujourd’hui), dont ils abusent souvent au détriment de la société.
    La mesure préconisée pour changer la donne est simple :faire que les dépôts à vue utilisés dans les transactions deviennent une monnaie électronique émise et garantie par la BNS, exactement comme le sont aujourd’hui les billets en circulation. L’opération est pratiquement indolore pour les acteurs économiques principaux et présente des avantages considérables pour  tous : immunisation contre les risques systémiques à coûts moindres qu’aujourd’hui, maitrise de la création monétaire et de l’évolution économique par la BNS, meilleure efficacité de l’économie, bénéfices de la création monétaire alloués à la collectivité…), sans que soient mis en danger les capacités et les coûts de financement de l’économie, la position de la place financière et le fonctionnement libre de notre économie de marché.
    Il s’agit de confirmer le vote de nos aïeux en 1891: la création de monnaie doit être un privilège de la BNS et ses bénéfices doivent être réservés au peuple suisse et non aux banques !
    par Christian Gomez

    0 0
  • 03/07/18--23:02: Résumé de Christophe
  • L’initiative Monnaie Pleine (MP) veut remplacer l’argent des comptes bancaires, qui n’est qu’un promesse de payer, par de la monnaie pleine et entière qui appartiendra physiquement aux détenteurs des comptes. Aujourd’hui, l’argent qu’on dépose à la banque se transforme en une promesse que fait la banque de le rendre quand on le demandera. Si la banque octroie un crédit, elle ne sort rien de sa caisse, elle promet simplement de donner de l’argent quand on le réclamera. Ce système a trois défauts majeurs. 1) L’« argent » à la banque n’est pas sûr puisque, simple promesse, il disparaît en cas de faillite de la banque. 2) Tout le système financier est instable puisque les banques créent 90% de « l’argent » en circulation par les crédits qu’elles accordent dans leur propre intérêt. Attirées par l’appât du gain, elles finissent toujours par créer trop d’argent, plongeant le monde dans des crises financières et économiques à répétition comme en 1929 et 2008 et des centaines de fois entretemps. 3) En 2008, il a fallu sauver l’UBS avec l’argent des contribuables pour éviter une crise économique sans précédent. Le risque est inhérent au système : comme le trafic des paiements dépend entièrement des banques, la faillite des plus grandes (« too big to fail ») arrêterait toute l’économie. MP propose une solution simple qui corrige d’un coup ces trois défauts sans aucun effet négatif sur l’économie ou le système bancaire : les banques devront remplacer toutes leurs promesses d’argent par des billets de banque, réels ou électroniques, qu’elles gèreront ensuite sur des comptes individuels appartenant physiquement à leurs titulaires.

    Meilleures salutations
    par Christoph Meier

    0 0
  • 03/07/18--23:06: Résumé de Ray
  • Heureux citoyens Suisses qui ont la possibilité, en juin prochain, de mettre fin au privilège extravagant des banques, et de rétablir un peu de démocratie dans l'utilisation du pouvoir de création monétaire, l'un des attributs de souveraineté, (comme la police, ou la justice), d'une nation !

    Si un seul des mérites de l'Initiative Monnaie Pleine peut être décrit ici, c'est sans doute de mettre en évidence une situation largement ignorée. (Plusieurs de nos dirigeants ont montré, hélas, qu'ils préféreraient que cela continue !)

    Il s'agit de la double nature de la monnaie: celle qui est garantie par la collectivité, & celle qui... ne l'est pas ! Cette distinction méconnue se complique du fait qu'à peine 10% de la monnaie que nous possédons bénéficie de la garantie de la BNS: il s'agit des pièces & billets !

    Cette particularité trouve sa source dans les règles actuelles du secteur bancaire: l'argent que vous confiez à la banque devient sa propriété! En contrepartie, vous devenez l'un de ses créanciers ! Cela peut sembler mineur, tant que... la santé financière du secteur se maintient ! Tout a changé depuis la crise des  "Subprimes"(2008): par exemple, en 2014, la zone Euro a étendu la règle d'égalité de traitement entre créanciers aux... clients de la banque ! Si un sauvetage implique que les créanciers renoncent à une partie de leur créance, cet "Hair cut" s'appliquera aussi à vos avoirs en banque ! 

    Si elle est approuvée, l'Initiative restaurera un bien public menacé, en zone euro comme en Suisse: la sécurité des encaisses des ménages & des entreprises. En effet, elle modifiera la règle du transfert de propriété des CHF déposés en banque. Sauf si vous renoncez à cette disposition, celle-ci en deviendra le gardien rémunéré: elle n'en sera plus propriétaire ! Si vous tenez à rester l'un des créanciers de votre banque, cela restera possible aussi. 

    [Autres avantages de l'Initiative: cf. http://tinyurl.com/lx79h3p ]

    Ray Zaharia

    0 0

    Le 18.10.1891, le peuple suisse acceptait par votation populaire la proposition du Conseil Fédéral d’investir la Confédération du droit exclusif d’émettre les billets de banques. Depuis, la monnaie légale disponible à la population ne comprend que les pièces et les billets.


    L’argent électronique des cartes bancaires, appelé monnaie scripturale ou substitut monétaire, est largement utilisé aujourd’hui mais ne répond d’aucune loi.


    Le Conseil Fédéral a confirmé le 25.04.2012 que « l’argent au sens du droit constitutionnel ne comprend pas la monnaie scripturale des banques » car « la croissance des substituts monétaires est laissée à la libre appréciation des marchés ».


    L’Initiative Monnaie Pleine propose que seule la Confédération crée la monnaie légale, quelle qu’en soit sa forme, perpétuant ainsi les acquis communs. Elle doit être acceptée car elle profite à l’intérêt général pour les raisons suivantes:

    1.       L’argent scriptural détenu par les citoyens et les entreprises sur des comptes de paiement (compte courant) deviendra enfin un moyen de paiement légal et ne sera plus perdu en cas de faillite de la banque. Ainsi les citoyens et les entreprises disposeront de monnaie à l’abri des crises;

    2.       La mise en circulation par la Banque Nationale Suisse d’argent sans dette ainsi que le versement des deux tiers de son bénéfice net aux cantons permettra la diminution des charges fiscales imposées aux contribuables;

    3.       Les banques redeviendront des partenaires financiers engagés dans la croissance de l’économie suisse;

    4.       Le peuple suisse exercera sa souveraineté sur le secteur financier.

    Bonjour,


    Voici ci-joint l'argumentaire proposé pour le matériel de vote.

    la limite de 1650 caractères a été scrupuleusement respecté, il y a 1595 caractères y compris les espaces.

    Guillaume Brunschwig, en copie, et moi avons tenté de nous rapprocher au plus du vocabulaire employé dans la Constitution Fédérale et dans la littérature traitant du sujet.

    Notre préoccupation à été d'expliquer le texte soumis à votation sans le citer, de le rendre lisible à tout les publics, de ne pas tomber dans la diffamation, la discrimination ou le populisme. Nous avons tenté de nous rapprocher au mieux d'un langage juridique accessible à tous. Nous avons tenté d'être concis, précis, factuel, respectueux et avons mis l'accent sur la lisibilité du texte, et avons tenté de faire preuve de pédagogie.

    Nous espérons que notre modeste contribution sera profitable aux initiants

    Bien à vous
    David Peitavino-Vincent
    Guillaume Brunschwig

    0 0


    0 0
  • 03/08/18--00:54: Banques amendées !

  • Dilutions monétaires, des vols systématiques et continus "légalisés" par des astuces et tricheries notamment comptables, des complots prouvés au service de quelques "initiés"...
    Les banques commerciales, à ma connaissance actuelle, ont au moins 7 manières de "créer" des "substituts" monétaires en abusant par exemple de la marque Francs suisses ( ou €, ou $, ou £ etc ) et en diluant la vraie monnaie ( 7 origines de "monnaie nouvelle" ex nihilo ):
    Substituts selon la Confédération suisse:
    http://www.parlament.ch/e/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20123305
    Opérations aux bilans:
    - Acquisition d'un actif réel (terrain, immeuble...)
    - Acquisition d'un actif financier ( action, obligation, titres)
    - Conversion de devises (not. suite à l' exportation d'une entreprise cliente) 

    -et conversion de devises ( sur ordre d'une banque centrale, pour soutenir sa monnaie..., swap ou d'un tiers qui a besoin d'un prête-nom !, à voir plus bas )
    - Opération d'escompte
    - Opération de crédit
    Par le compte de pertes et profits
    - Leurs paiements (y compris leurs salaires et bonus).

    Les amendes colossales dues pour leurs graves crimes et fraudes systématiques sont en fait payées par des baisses d'impôts qu'ils devraient payer aux collectivités ( sic ), donc les amendes sont en réalité payées par les citoyens ( resic ) et les politiques de rigueur, ils gagnent à tous les coups, face ils gagnent, pile, nous perdons, et, en cas de faillitte, ils disent qu'ils sont trop gros et les politichiens payent et empruntant (re-re-sic ) à intérêts de nouvelles DETTES éternelles... et leur laissent leurs bonus, salaires, et autres parachutes dorés...

    Les banques centrales ne peuvent presque plus 
    battre monnaie, sic, car l'essentiel de la monnaie est fait sous forme électronique, par des crédits à intérêts composés exponentiels, sur ordre des banques commerciales, les profits sont donc privatisés à 99 % et les pertes socialisées à 100 %, payées par les citoyens...

    Résistances: http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

    Par exemple, les banques centrales ne peuvent presque plus
    battre monnaie, selon Michel Lassere.

    Remarque importante préliminaire de Gérard Foucher:

    Attention toutefois.
    L'article dit : "il n'est pas possible de savoir si un prêt de la banque a été financé par de la monnaie existant déjà sur des comptes de dépôt, ou par de la monnaie créée pour l'occasion." Ce qui est totalement faux.
    Aucun crédit accordé par une banque à un client n'est financé par quoi que ce soit. TOUS les crédits sont créés par double écriture : la "dette" du client d'une part, la nouvelle monnaie ajoutée sur son compte par la banque d'autre part.
    La "monnaie existante" n'existe que parce qu'elle a été émise ainsi, par l'achat d'une reconnaissance de dette par la banque à son client. Et la banque paye son client en ajoutant des nombres sur le compte de celui-ci.
    Cette monnaie existante ne peut absolument pas être utilisée par la banque pour faire des prêts.
    La réponse est donc claire : il est très facile de connaître la part des crédits financés par de la monnaie existante : elle est nulle.

    ...
    ...Pour faire rendre des comptes un jour, il faudra aussi qu'on se fasse une petite liste des mécanismes bancaires constitutifs de "concurrence déloyale" et des victimes et préjudices que cela entraîne...

    Beaucoup de gens voient la monnaie comme un stock, c'est à dire qu'il existerait une certaine quantité de monnaie qui circulerait. Cette monnaie aurait été créée par la Banque Centrale, et, bien souvent, ces gens pensent que c'est en contrepartie des stocks d'or qu'elle détient dans ses réserves. Pour comprendre que ce n'est pas le cas, il suffit de voir que la valeur de cet or est bien inférieure à la valeur de la monnaie qui circule.

    A l'époque où les billets et pièces de la Banque de France représentaient la plus grosse partie de la monnaie existante, l'idée d'un stock avait encore du sens, mais avec la monnaie dématérialisée les choses sont bien différentes.

    0 0


    La prochaine session d'étude sur la Démocratie Économique (Crédit Social) aura lieu du 19 au 28 septembre 2018 (10 jours); suivie du congrès 29-30 septembre et 1er octobre (3 jours); le 2 octobre : journée de relâche, Siège de Jéricho, du 3 au 9 octobre (7 jours).

    Discours, conférences et ateliers ont été ou sont donnés par tous les participants et directeurs, notamment par un cardinal, + Mgr Bernard Agré, RIP +, (3 fois), le nouveau cardinal qui vient d'être nommé, Mgr Zerbo du Mali, qui a suivi une de nos semaines d’étude au Canada et est devenu créditiste. Le Cardinal Philippe du Burkina Faso et le Cardinal Jean-Pierre de Côte d’Ivoire ont aussi été créés cardinaux après être venus à une semaine d’étude, de nombreux archevêques et évêques (plus de 70 de la plupart des continents) et prêtres (plus de 200), Mlles Thérèse Tardiff, Marcelle Caya, directrices... + Mme Diane Boucher, économiste +, MM Marcel Lefevre, directeur et Alain Pilote, le principal professeur, Benoît Ouellet et tous les pèlerins participent en donnant des exposés ou en animant des activités au Canada notamment, Yves Jaques des USA, Renault Laillier de France, Carlos Reyes d' Equateur, Yves Potvin du Canada, + Stephen Zarlenga of USA, RIP +, François de Siebenthal de la Confédération helvétique alias la Suisse, des banquiers et banquières anonymes, y compris de banques centrales, etc ...
    http://desiebenthal.blogspot.ch/2017/05/monnaie-bien-commun-appel-conferenciers.html






    2018

    La prochaine session de formation au crédit social et à la doctrine sociale de l' Eglise aura lieu à Rougemont au Canada en français avec traduction instantanée en anglais, espagnol et polonais...

    ----------------------------------------------------------------
    Session d’études à Rougemont au Canada
    La prochaine session d'étude sur la Démocratie Économique (Crédit Social) aura lieu du 19 au 28 septembre 2018 (10 jours); suivie du congrès 29-30 septembre et 1er octobre (3 jours); le 2 octobre : journée de relâche, Siège de Jéricho, du 3 au 9 octobre (7 jours). 

    You are invited & you can stay 2 or 3 weeks http://desiebenthal.blogspot.ca/2016/08/forum-from-jakarta-to-montreal.html

    QUI SONT LES VRAIS MAÎTRES DU MONDE


               http://versdemain.org/maitres_du_monde.pdf

    Voici donc le jeu de la monnaie:
    https://www.youtube.com/watch?v=DT3TvugI100

    J'ai également créé une page facebook afin de regrouper tout ce qui se fait sur le sujet, n'hésite pas à la suivre et à y inviter tes amis ;-)

    Ainsi, on pourra inviter des gens à d'autres soirées jeu de la monnaie. Je ne te cache pas qu'on va faire une nouvelle soirée à Lausanne en février. (probablement le 8 février)

    En pièce jointe voici les règles du jeu, ( la feuille que vous avez reçue avec au dos de quoi noter l'évolution du solde du 4ème jeu. ) ainsi que la première version d'un "manuel du meneur de jeu" que je suis en train d'écrire avec toutes les règles du jeu et la théorie qui va avec.


    Pour aller plus loin dans la théorie:

    Si tu veux approfondir la théorie sur l'histoire de la monnaie: voici mes notes du bouquin de David Graeber: Dette 5000 ans d'histoire.

    Pour mieux comprendre le 4ème jeu, la comptabilité mutuelle ou Système Monétaire Equilibré, voici des graphes issus de quelques scripts de simulation d'échanges que je me suis conçu. On peut y voir la même chose que l'évolution du solde que l'on affichait au dos de la feuille, mais avec des valeurs adaptées à l'économie Suisse:

    Pour aller encore plus loin sur le sujet de la monnaie...

    Pour étudier ce à quoi ressemblerait une société du don:
    "Une société non marchande":

    Prochainement nous devrons nous prononcer en votation sur l'initiative pour une monnaie pleine:

    Donc avant il vaut mieux savoir de quoi ont part... Voici de quoi comprendre un peu mieux comment fonctionne le système actuel....
    Le Franc Suisse CHF
    Bonne journée
    A bientôt
    Amuse toi bien.









    Mathieu

    SVP TRANSMETTEZ CE DOCUMENT À TOUS VOS CONTACTS ET DEMANDEZ-LEUR DE LE RÉPANDRE EUX AUSSI !

    Avec mes meilleurs salutations
    Distinti saluti
    Kind regards, yours sincerely

    Nouvelle adresse: 23, Av. Edouard Dapples, CH 1006 LAUSANNE. SUISSE

    Tél: international ++ 41 21 616 88 88

    Mobilisation générale: épargnes, retraites...  volées légalement ! 

    http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/projet-de-loi-dapplication-de-monnaie.html

    http://desiebenthal.blogspot.ch/2015/12/swiss-positive-money-social-credit.html

    Donner à chacun ce qui lui est dû par un dividende social à tous!

    à faire circuler largement, merci, le monde est déjà meilleur grâce à ce simple geste de solidarité.

    VERS DEMAIN
    octobre-novembre-décembre 2016


    http://www.versdemain.org/TOUS_VD/VD_ond_2016.pdf


    NOTEZ BIEN:

    Nous devrions tenir des sessions en Afrique, Asie, Amériques... Tous les gens intéressés à y participer sont priés de nous en aviser au plus tôt!

    AUSSI NE MANQUEZ PAS DE VISITER RÉGULIÈREMENT NOTRE SITE WEB (http://www.versdemain.org/) QUI A ÉTÉ RAJEUNI ET QUI SERA MIS À JOUR RÉGULIÈREMENT DÉSORMAIS. De nouveaux documents y seront ajoutés très souvent.


    NOTEZ BIEN:




    LES PROCHAINES SESSIONS D'ÉTUDE SUR LA DÉMOCRATIE ÉCONOMIQUE POUR 2018 AURONT LIEU:

    SESSION EN FRANÇAIS avec traduction anglaise, polonaise et espagnole.
    La prochaine session d'étude sur la Démocratie Économique (Crédit Social) aura lieu du 19 au 28 septembre 2018 (10 jours); suivie du congrès 29-30 septembre et 1er octobre (3 jours); le 2 octobre : journée de relâche, Siège de Jéricho, du 3 au 9 octobre (7 jours).
    ---------------------------------------------------------------------------------


    Vous pouvez arriver et repartir quelques jours avant et après ces dates.

    NOTEZ BIEN

    N.B.

    Aussi, si vous aimeriez être avisé de toute activité reliée à la promotion de la Justice Sociale dans votre secteur, veuillez, S.V.P., nous faire connaître vos noms et prénoms bien identifiés, ainsi que vos numéros de téléphones et aussi votre identifiant Skype, si vous en possédez un. Faites-nous aussi savoir si vous êtes intéressé à faire de l'apostolat: visite des familles, distribution de circulaires, etc.

    Enfin si vous voulez nous aider à répandre cette belle lumière qu'est le Crédit Social, envoyez-nous les coordonnées complètes de vos amis et connaissances, avec bien sûr, leur adresse courriel, car c'est avec celle-ci que nous les rejoindrons.
    Bien vôtre dans cette mission sacrée,
    Jean-Pierre Richard, secrétaire


    0 0
  • 03/08/18--02:51: Appel aux créatifs
  • CONCOURS POUR LA CRÉATION DE CONCEPTS DE CAMPAGNE



    Bonjour,

    Nous invitons toutes les personnes créatives à y participer.
    Vos créations artistiques pourront être notamment exposées au salon des inventions du 11 au 15 avril 2018 avec environ 30'000 entrées en 2017, personnes de toute la Suisse et du monde entier, plus de 450 journalistes, des inventeurs, souvent ouverts, et des curieux et la visite des autorités cantonales, ainsi que lors de la fête et journée de congrès monnaie-pleine du  21 avril 2018 de 9h00 à 18h00, dans le centre de rencontre à Etoy. https://www.lesateliersdelacote.ch/
    Un jury professionnel,  experts en publicité, marketing et communication, décidera de la meilleure prestation. Il y aura un prix au moins pour le concept gagnant, notamment un voyage de plusieurs semaines en Amérique du Nord, avec un séjour dans l’institut “Louis Even”, fondateur du mouvement pour une démocratie économique. http://desiebenthal.blogspot.ch/2018/03/invitation-democratie-economique.html
    - le concept doit être intégral, simple et attrayant afin qu'il puisse être utilisé comme en-tête officiel, imprimé sur des T-shirt, etc.

    - Il doit représenter ou faire penser à quelque chose en rapport avec monnaies-pleines. 

    - Il intégrera au moins une petite ou grande image d'une pièce de 5 fr avec " Dominus providebit"  http://desiebenthal.blogspot.ch/2018/03/monnaies-pleines-et-labondance.html

    - le Comité de gestion de monnaies-pleines se réserve le droit d'adapter le concept gagnant pour définir la campagne.

    - les projets devront arriver au plus tard le 9 avril par mail. Le délai étant très court, le défi est de taille! Nous vous souhaitons une bonne inspiration et vous remercions d'avance de votre collaboration!

    Le Comité de gestion.

    PS:
    Caricatures pour inspiration, juste indiquer la provenance en cas d'utilisation. Merci https://www.michaeljournal.org/juvdm/caricatures-cs/miniatures.html

    Monnaies-pleines en résumé:

    Francs de dettes

    Nous voterons en 2018 sur la question suivante:

    QUI DOIT CRÉER NOS FRANCS SUISSES:

    LES BANQUES PRIVÉES OU LA BANQUE NATIONALE ?

    Aujourd’hui près de 90% de nos FRANCS SUISSES SONT créés par les banques commerciales.

    Oui à l’initiative Monnaie Pleine: émission monétaire des SFr.- uniquement par la Banque nationale!

    Comme l'a bien compris Victor Hugo qui a écrit.

    " la Suisse, dans l'histoire, a toujours le dernier mot. "

    Disons-le, ce dernier mot, et c'est monnaie-pleine ! alias Vollgeld ! ou Moneta intera ou encore "Positive money"...

    OBJECTIFS

    1. Seule la Banque nationale créera tous les francs suisses, y compris la monnaie scripturale ou électronique en francs suisses.
    2. Les banques ne pourront plus créer de la monnaie scripturale libellée en francs suisses ; elles ne prêteront que de l’argent existant mis à leur disposition par les épargnants, les autres banques ou la Banque nationale.
    3. La Banque nationale pourra mettre en circulation la nouvelle monnaie SFr.- aussi par des versements sans dette à la Confédération, aux cantons et aux citoyens.



     INSCRIPTION

    L'inscription au concours est gratuite.
    Le délai de dépôt des affiches, des prospectus A4 pliés en trois et des mini-films est fixé au 9 avril 2018

    Réalisez une vidéo et/ou au moins une affiche.

    Caractéristiques du film :

    Format: mp4 (vidéo MPEG-4) HD 720 orientation paysage
    Durée : minimum 30 secondes, idéal 90 secondes, maximum 5 minutes
    Générique de fin : maximum 10 secondes.

    Caractéristiques de l'affiche

    Dimension A3 (420 mm x 297 mm) - haute résolution ou mieux F4 ( voir ci-dessous )
    Format : PDF
    Envoyez également les affiches au CDC, co F. de Siebenthal, 23, av. Ed. Dapples, 1006 LAUSANNE ET à info@familiaplus.com

    ATTENTION: Les éléments à proscrire :

    non libres de droits,
    les termes vulgaires
    les actions qui contreviennent aux lois, les incivilités, la violence, etc.
    Toute référence à un parti politique, à un candidat, à un élu, à un dirigeant politique ne sera pas retenue.

    Nous comptons sur votre créativité pour fournir des réalisations innovantes et de qualité qui pourront être librement utilisées notamment dans le domaine public et/ou sur internet!

    Comment s'inscrire ?

    Déposez votre candidature à   info@familiaplus.com  et joignez-y votre minifilm et/ou votre affiche. Si vous participez au concours, veuillez SVP donner toutes vos coordonnées, nom, prénoms,  postales, téléphoniques, mail, âge, autres détails utiles et motivations.
    Votre inscription sera validée et votre film ou votre affiche sera visionnée par l'équipe du concours avant son dépôt sur le site.
    Si votre film/affiche respecte les critères du concours, il/elle sera publié/e notamment sur ce site www.familiaplus.com ainsi que sur la page Facebook de familiaplus.com et prendra ainsi part au concours. Les affiches seront également publiées sur notre compte Instagram

    Conseils:

    https://www.alioze.com/couleur-marketing-web/amp/

    Format : L'idéal serait F4 89,5 x 128 cm Papier : Blueback / Chantegris, extra-blanc, 110-120g/m2, couchage 1 face, bande étroite

    Procédés d'impression: trois procédés se prêtent à la production des affiches: offset (faibles/grands tirages) - la sérigraphie (faibles tirages) - numérique (petites séries jusqu'aux faibles tirages) Important !! - ne pas utiliser de papier glacé, sinon le collage est techniquement impossible - impression à l'étranger : les règles et usages techniques diffèrent partiellement des suisses (p.ex. procédé de collage à sec, autre papier, autre sens des fibres, autres chevauchements, etc.). Les affiches non conformes seront moins bien notées.

    Remarques diverses:

    ... Avant des élections ou des votations, les partis politiques, les comités inter partis et les associations qui défendent des objectifs politiques ont un intérêt légitime à ce que leurs idées soient présentées de multiples manières, et la pose d'affiches dans les espaces privés (terrains ou bâtiments) est un moyen éprouvé de faire passer des messages politiques.
    Un des grands principes de notre démocratie directe veut que chacun d'entre nous puisse prendre part d'innombrables façons à la vie politique de notre pays. Or, les partis et les groupements dont la taille ou les revenus sont modestes n'ont souvent pas les moyens de financer la pose d'affiches dans les espaces payants ni la publication d'annonces dans la presse. Il est donc capital pour eux de pouvoir poser des affiches dans les espaces privés. De même, il est crucial pour un Etat démocratique de favoriser l'expression de la pluralité des opinions.
    Il y a donc lieu de prendre toutes les mesures nécessaires pour faciliter la pose d'affiches dans les espaces privés. L'accord du propriétaire du terrain ou du bâtiment concerné restera nécessaire et la sécurité du trafic ne devra pas être menacée.
    AVIS DU CONSEIL FÉDÉRAL DU 07.09.2005
    En date du 17 août 2005, nous avons approuvé la modification des dispositions relatives aux réclames routières (art. 95-100 de l'ordonnance du 5 septembre 1979 sur la signalisation routière; RS 741.21) et fixé son entrée en vigueur au 1er mars 2006.
    Par conséquent, la réclame pour des tiers sera autorisée, notamment hors des localités, de même que la propagande politique. Comparativement à la législation actuelle, il n'y aura en principe plus de prescriptions contraignantes en matière de respect des distances; l'élément déterminant, c'est que la sécurité routière ne devra pas être compromise par les réclames routières.
    A l'intérieur des localités, les cantons peuvent prévoir des dérogations à l'obligation de requérir une autorisation. Eux seuls décident quel genre de publicité ils entendent dispenser d'une autorisation dans les localités. Cette solution correspond d'ailleurs à l'opinion majoritaire exprimée sur le sujet en 2004, lors d'une procédure de consultation impliquant cantons, partis politiques, associations faîtières et plus de 100 autres organisations intéressées. L'on ne saurait donc répondre favorablement à la demande de l'auteur de la motion visant à exempter, de manière générale, la pose d'affiches politiques d'une autorisation.
    source: https://www.parlament.ch/fr/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20053210
    Exemples des conditions cantonales genevoises: https://onedrive.live.com/view.aspx?resid=2E3F3E50FC2A2CA2!223&ithint=file%2cpptx&app=PowerPoint&authkey=!ACtN9gYcv-kPSFc  et fédérales,  arrêt du TF
    http://relevancy.bger.ch/php/clir/http/index.php?highlight_docid=atf%3A%2F%2F96-I-586%3Ade&lang=de&type=show_document&zoom=OUT

    Exemples de projets d'affiches ci-dessous.

    URGENT. IMPORTANT

    Nous vous prions de mettre vos projets en oeuvre, par exemple sur facebook,
    https://www.facebook.com/groups/monnaie.pleine/
    même avec des fautes d'orthographe ou des maladresses, c'est les idées qui comptent.
    https://www.facebook.com/groups/monnaie.pleine/

    Votre projet sera peut-être diffusé dans toute la Suisse !

    Avec monnaie-pleine, on est les Reines et les Rois enfin libres...

    de Gérard Foucher


    On donne tout les pouvoirs à l'État ? Au contraire :
    - Monnaie Pleine donne le pouvoir aux citoyens de choisir entre un prêt et un crédit : un prêt en monnaie légale garantie à 100% ou un crédit en monnaie privée garantie par une banque commerciale.
    - Monnaie Pleine donne la liberté aux clients des banques de choisir entre un compte de dépôt et un compte d'investissement :
    un compte de dépôt en monnaie légale garantie à 100% par la BNS et géré hors-bilan par une banque commerciale, ou un compte d'investissement garanti par une banque commerciale.
    Avant Monnaie Pleine, l'État ne s'occupe pas de création monétaire. Après Monnaie Pleine, l'État ne s'occupe toujours pas de création monétaire.
    Avec Monnaie Pleine, la liberté est reine et le client est roi.

    En complément de l'excellente proposition de David Dräyer et d'autres nombreuses contributions, à voir sur https://www.facebook.com/groups/monnaie.pleine

    Merci à tous les créatifs à l'oeuvre !




    et ainsi faire profiter tous du seigneuriage ? Alors votez oui à www.monnaie-pleine.ch






    et ainsi faire profiter seulement très peu de banquiers du seigneuriage ?
    Alors votez non (ironique)  à www.monnaie-pleine.ch




























    Avec un oui en mai-juin 2018 à www.monnaie-pleine.ch
    Le seigneuriage est le revenu qui découle,
    pour l'émetteur, de l'émission d'une monnaie.
    Les revenus du seigneuriage permettent au gouvernement de financer
    une partie de ses dépenses sans avoir à percevoir de taxes ou d'impôts.
    Nous sommes le Souverain, et notre premier devoir est de battre notre monnaie,
    et de faire cesser le vol de cet avantage par une infime minorité de banquiers !
     
    Le seigneuriage doit revenir à toutes les personnes,
    dès leur conception à leurs parents, de manière égale, sinon, c'est du vol.
    Appliquons enfin notre devise nationale au complet !

    Voir l'image de la coupole fédérale ci-dessous.


    Un pour tous,
    tous pour un,
    tout à tous


    0 0

    Monnaies-pleines et l'abondance

    L'essentiel est de chercher le Royaume du Christ et sa justice: "Cherchez premièrement le Royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données en surplus". (6:33. Matthieu) C'est vraiment ce que nous faisons ici avec ce système suisse d'échanges locaux et nationaux, nous avons affaire à la justice, la justice de Dieu.
    Travaille pour la justice, et tout le reste suivra! 
    Voici la pièce de 5 francs en Suisse. (Voir photo ci-dessus.)  
    D'un côté, on peut voir la Croix suisse, qui représente le Royaume du Christ et de l'autre côté, la justice sociale est représenté par Guillaume Tell, le héros national suisse et le libérateur des pauvres.  
    Sur le bord, la tranche, on peut lire la date de fabrication en latin et ces mots latins:  
    " Dominus providebit - Dieu y pourvoira»,  
    qui se réfère spécifiquement au verset de l'Évangile de Matthieu et à la Genèse. Nous devons rappeler aux gens que Dieu fournit l'abondance, qu'il est en effet très généreux. Aux Philippines, par exemple, ils peuvent faire trois récoltes de maïs par an. Si vous prenez une graine de maïs, cette graine vous donnera trois épis, ce qui vous donnera environ 200 graines. Donc, dix graines vous donnent 2000; cent vous donnent  20.000. Trois récoltes par an (20.000 X 3) donnent 60.000 %. Et le banquier vous donnera moins de 6%. Dieu est en effet généreux. Vous savez que la terre pourrait nourrir plusieurs fois la population mondiale. Ce n'est pas un problème de nourriture, mais un problème de distribution. Ensuite, il est important de se rappeler comment la terre est généreuse et qu'il y a assez de place pour tout le monde sur cette terre. 
    En Suisse, comme je vous l'ai dit, ce système de banques de petite taille marche. Il y a aussi un autre système: une monnaie parallèle appelée "wir", le nom allemand signifiant «nous» en anglais ( voir www.wir.ch ). Cela implique une notion de communauté. Cet argent existe depuis le 1933, créé pendant la crise, et il fonctionne très bien. C'est de la monnaie en parallèle. Une autre monnaie privée communautaire est le reka. http://www.reka.ch/fr/Pages/default.aspx
     Nous pouvons donc utiliser notre liberté et créer des clubs privés de gestion locale avec des monnaies privées alternatives et libres..
     Vous savez aussi que l'Église catholique a toujours condamné la perception d'intérêts sur le prêt d'argent, le qualifiant d' usure, notamment dans Vix Pervenit du pape Benoît XIV.  


    Sur la tranche des pièces de 5 francs de la monnaie suisse figure l’inscription  »dominus providebit  » ainsi que 13 étoiles.  Que signifient ces mots et que représente ces 13 étoiles ?
     
    Depuis quand et pourquoi cela y figurent-ils ? La sentence DOMINUS PROVIDEBIT  était mise dès 1716 sur les monnaies bernoises comme légende. Par contre, les premières pièces fédérales ne portaient pas de sentences. Plus tard on a repris pour raison de sécurité (protection contre la dépréciation et les falsifications), la devise DOMINUS PROVIDEBIT comme inscription sur la tranche des pièces en or  (1886 – 1896) et dès 1888 des pièces de 5 francs de la Confédération Helvétique. La traduction de la devise est la suivante: « Le seigneur pourvoira » (Genèse 22:8) Source: Information communiquée le 29 mars 2001 au webmaster suite à sa demande à Swissmint, Monnaie officielle de la Suisse, Bernastrasse 28,  CH-3003 Berne - See more at: http://www.temoigner.ch/lis-voir-ca/bon-a-savoir/dominus-providebit/#sthash.th8yY5A4.dpuf
    Les 13 étoiles rappellent les douze apôtres plus le Christ.

    0 0
  • 03/08/18--14:51: Krach ?
  • Graphique trafiqué, voir à gauche, la ligne verticale n'est pas brisée et elle indique 600, 800, 1000, 1200, ... 2600.... En fait, on devrait partir de zéro et montrer toute la surface, et on verrait alors que la baisse ne touche que le haut de la surface rouge, ce qui serait moins impressionnant..., comme on le constate par analogie ci-dessous...




    Mais inquiétudes quand même...


    Ces chiffres qui font craindre un krach systémique, 
    évoqués par Karel Vereycken

    • Bulle des actions. Le S&P 500 dépasse les 2700 points, c’est-à-dire plus que le double du niveau à la veille du krach de 2008. Warren Buffet examine systématiquement le PER (Price Earning Ratio qui mesure le gouffre qui sépare sa valeur en bourse avec ses bénéfices) avant toute décision. A cela il faut ajouter la prolifération des « licornes » (genre Tesla), ces start-ups de la Silicon Valley dont la valeur réelle n’est qu’une image construite à coup de com ;
    • Bulle des obligations dont la valeur baissera mécaniquement avec la hausse annoncée des taux ;
    • Les banques cachent leur insolvabilité : alors que ses fonds propres ne représentent que 4% des actifs, une banque, en pondérant ses actifs, peut affirmer en toute légalité que son ratio atteint 10 %...
    • Bulle de la dette entreprise (corporate). Le volume des dettes des grandes entreprises privées non financières a augmenté de 7 800 milliards de dollars entre 2010 et 2017 aux États-Unis ;
    • Bulle de la dette étudiante américaine a dépassé 1350 milliards de dollars en 2017 et le pourcentage de défauts de paiement atteint plus de 11 % ;
    • Bulle du crédit automobile américain : le volume des dettes sur le marché de l’automobile de ce pays dépasse 1200 milliards de dollars, c’est une augmentation de 70 % depuis 2010 ; Les échéances des crédits dépassent celles de la durée physique des voitures ;
    • La dette des ménages aux États-Unis a dépassé début 2017 le niveau qu’elle avait atteint en 2008 avant la faillite de Lehman Brothers. Le volume total de la dette des ménages avoisine 13 000 milliards de dollars ;
    • Les banques centrales se transforment en Bad Banks : la BCE possède 21% des dettes souveraines de la zone euro ; la Fed possédait en octobre 2017, 1770 milliards de dollars de MBS (Mortgage Backed Securities), c’est-à-dire des titres adossés à l’immobilier américain. Dès leur mise sur le marché, leur prix s’effondrera ;
    • Le shadow banking, des marchés de gré à gré totalement en dehors de toute régulation et rendu possible par les directives européennes, représente au moins 92000 milliards de dollars, à comparer avec le PIB mondial (70 000 milliards de dollars) ;
    • La taille des mégabanques : les bilans totaux des quatre grandes banques américaines représentent 44,5 % du PIB des États-Unis et les totaux des bilans des quatre grandes banques françaises représentent 3 fois le PIB de la France ;
    • L’encours des produits dérivés a été multiplié par dix depuis 1997 pour dépasser les 700 000 milliards de dollars en 2007, dix fois le PIB mondial ;
    • ...

    • Quel est le montant exact de produits dérivés qui s'échangent chaque jour sur les marchés financiers? La réponse à cette question fait chauffer les calculatrices tant on en arrive aux limites de l’entendement humain.


      Savez-vous ce que les Anglo-saxons entendent par "Quadrillion"? Il s'agit d'un terme de quantification mathématique, utilisés en sciences essentiellement, mais aussi sur les marchés financiers et plus précisément sur le segment des produits dérivés. En effet, selon une enquête de Marketwatch, l'ensemble des encours sur ce type de produits représente… plus de 1 million de milliards de dollars, autrement dit plus de 1 quadrillion (1.000.000.000.000.000). Un montant incroyable qui pose de multiples problèmes, ne serait-ce que pour appréhender ce qu’il peut représenter. Il est d'ailleurs impossible d'utiliser un tel chiffre sur la calculatrice d’un téléphone mobile standard.
      Plus que l’ensemble des bourses mondiales

      Du coup, impossible de diviser ce chiffre par quoi que ce soit de représentatif (prix d'un Airbus A 380 ou d'un réacteur EPR), puisque la donnée de base est impossible à afficher… Il s'agit pourtant de la somme totale des produits dérivés qui existent sur le marché. 1,2 "Quadrillion" très précisément, soit 1.200.000.000.000.000 dollars. Largement plus que l’ensemble des pièces, billets et des sommes déposées sur les comptes de dépôts de liquidités de l’ensemble de la planète, estimés à 81.000.000.000.000 dollars (81 trillions). Et bien au-delà de la valeur boursière de toutes les entreprises et entités cotées sur l’ensemble des places boursières mondiales (70 trillions de dollars). Un chiffre vertigineux donc, qui exprime également l’engouement et la frénésie qui entoure ce marché à la fois spéculatif et consubstantiel à l'activité des gestionnaires de portefeuilles.

      Comme le résume fort bien cette définition de la Documentation française, "les produits dérivés sont appelés de la sorte car leurs prix "dérivent" de la valeur d’autres actifs (actions, obligations, matières premières, immobilier…), mais aussi de variables monétaires, financières ou réelles (taux de change, taux d’intérêt, indices boursiers, indices climatiques) que l’on appelle le "sous-jacent". Ils offrent ainsi une forme protection aux agents économiques: "Un gestionnaire de portefeuille pourra ainsi craindre la baisse du cours des actions, un importateur européen l’appréciation du dollar s’il doit honorer à plus ou moins brève échéance une facture libellée dans cette monnaie, tandis qu’un débiteur pourra légitimement s’inquiéter d’une possible hausse des taux d’intérêt s’il est endetté à taux variable. Les produits dérivés sont un des moyens permettant, selon différents mécanismes, de fixer dès à présent un prix pour ces actifs et ce, pour une date ultérieure."



    0 0



    La moitié des sceaux trafiqués à Lausanne

    https://youtu.be/SpWai3kZ-gM?t=277

    Alors que la journaliste Laura Ingraham lui demandait si les Etats-Unis s'étaient déjà immiscés dans les affaires d'autres Etats, James Woolsey a répondu : «Oh, probablement, mais c'était pour le bien du système afin d'éviter que les communistes ne prennent le dessus.» Tandis que l'ancien patron de l'agence de renseignement se penchait sur des exemples tirés de l'après-guerre ou de la guerre froide, la journaliste a voulu le ramener à l'actualité récente, lui demandant : «Mais nous [les Etats-Unis] ne le faisons plus maintenant ? Nous ne nous ingérons plus dans les élections des autres ?» En guise de réponse, le responsable américain s'est contenté de galimatias, lâchant : «Eh bien...» Il a finalement concédé, en souriant, que si Washington continuait à s'ingérer dans les élections d'autres Etats, c'était «seulement pour une très bonne cause».


    En Suisse aussi, trop facile !


    0 0
  • 03/09/18--06:52: Rappel, 17h30, à Genève.
  • Graphique ci-dessus manipulé
    Exemples de manipulations...





    Venez ce soir en nombre débattre avec notre Président Alain Berset à Uni-Dufour à 17h30 sur les fakes News... Lui qui a affirmé par écrit à notre ami Gérard Scheller que la BNS reversait bien les deux tiers de son bénéfice net aux Cantons!
    Bien à vous.
    Blaise
    😂😂😂😂😂😂😂😂
    INVITATION
    LA DÉMOCRATIE À L'ÉPREUVE DU FAKE
    Chères et chers ami(e)s du foraus,
    Le groupe foraus-Genève a le plaisir de vous inviter à une conférence publique avec :
    M. Alain Berset
    Président de la Confédération suisse
    Suivie d'un débat avec :
    M. Jean-Marc Ayrault - Ancien Premier ministre (France)
    M. Sandro Cattacin - Professeur au Département de sociologie UNIGE
    modéré par Esther Mamarbachi (RTS)
    Sur le thème : La démocratie à l'épreuve du fake
    A l'ère des réseaux sociaux , l'information provient de toutes parts et se diffuse rapidement à l'échelle globale. Mais quels gardes-fous garants de la véracité sont mis en place ? Et quel impact ont ces fakes news sur la démocratie ?
    Vendredi / 9 mars 2016 / 17h30-18h30
    Université de Genève / Uni-Dufour / Salle U600
    Rue du Général Dufour 24, 1204 Genève
    Cette conférence est organisée en partenariat avec l'Université de Genève et le Club Diplomatique de Genève
    A toutes fins utiles, vous trouverez également le flyer de la table ronde en pièce jointe - n'hésitez pas à le partager autour de vous !
    Vous pouvez aussi inviter vos connaissances via notre événement Facebook !
    En me réjouissant de vous y rencontrer nombreux, recevez, chères et chers ami(e)s du foraus, mes salutations les meilleures.
    Jérôme Favre
    --
    Jérôme Favre
    Coordinateur régional foraus-Genève
    foraus - Forum de politique étrangère - Forum Aussenpolitik
    +41 (0)79 472 37 31
    geneve@foraus.ch
    www.foraus.ch/fr
    www.facebook.com/foraus.GE

    0 0

    Monsieur Berset, 

    vous avez affirmé dans une lettre datée du 12 mai 2017 adressée à l’un des membre du Collectif AAA+ que la BNS respecte l’alinéa 4 de l’article 99 de la Constitution en versant les deux tiers de son bénéfice net aux Cantons. Ne serait-ce pas une fake news de votre part? 

    Le bénéfice net étant en 2016 de plus de 100 milliards de CHF, selon une simple règle de trois, il aurait dû être reversé 66 milliards aux Cantons alors qu’ils n’ont reçu que 1,2 milliards selon une convention contraire à la Constitution...

    Blaise R.






    http://aaapositifs.ch/

    0 0


    ... Ces questions se posent de manière relativement analogue dans d'autres secteurs de l'économie (alimentation, culture, mobilité, ...) et il semble légitime d’entendre les acteurs portant de nouvelles initiatives dans ces domaines...

    Table ronde

    Presse, associations, initiatives citoyennes: le monde alternatif face au défi de modèles financiers durables.

    La récente votation sur le financement de l’audiovisuel et la crise actuelle de la presse ont le mérite de questionner le droit à l’information et les moyens que se donnent les citoyens pour en garantir l’accès. Or le postulat, plébiscité, de l’information comme d’un outil nécessaire à la vie en communauté et au fonctionnement de notre démocratie, requiert, dans le contexte actuel, de (re)définir le modèle économique de production, diffusion et consommation de l’information.

    Ces questions se posent de manière relativement analogue dans d'autres secteurs de l'économie (alimentation, culture, mobilité, ...) et il semble légitime d’entendre les acteurs portant de nouvelles initiatives dans ces domaines. Quels modèles économiques prévalent dans ces différents secteurs/marché, quels sont les modèles alternatif émergeant et sur quelles valeurs reposent-ils ? Existe-il des convergences, et quels sont les enrichissements communs que l’on peut tirer de ces différentes pratiques ? Les initiatives participatives, associatives et coopératives ne représentent-elles pas une nouvelle voie citoyenne entre l’économie de marché, aux mains d’entreprises privées, et les services publics ?

    Intervenants :

    Nathalie Leuenberger
    Conseillère Administrative de la Ville de Meyrin

    Antonin Calderon
    Responsable Promotion & Développement de l'ESS
    Chambre de l’Économie Sociale & Solidaire

    Benoit Molineaux
    Société coopérative du supermarché participatif paysan
    Coopérative équilibre

    Laura Drompt
    Corédactrice en chef Le Courrier
    La conférence et le débat se concluront par un apéritif convivial.

    Informations pratiques:

    Lundi 12 mars à 18h dans le foyer de Théâtre Forum Meyrin

    Lien vers l’événement de l'exposition 150 ans à Meyrin :www.facebook.com/events/806551376201798/


    Forum Meyrin
    1 Place des cinq Continents
    1217 Meyrin

    Infos :
    https://lecourrier.ch/theme/medias
    http://irreductible.ch/

    0 0


    0 0


    Appel à tous pour participer à la création de concepts de campagne attractifs
    https://docs.google.com/document/d/1yT8IWKou7ja8keJ02_m4W6z51fg2AR4v84kIsCOQNFY/edit?usp=sharing





















older | 1 | .... | 84 | 85 | (Page 86) | 87 | 88 | .... | 104 | newer